Etre autiste ce n'est pas ce que les autres croient.
 
Image bandeau masque
 
|
|
 
Autisme : Le gluten

Note préliminaire :
Dans la communauté Autistique, il y a un "grand débat" sur le gluten.
Certains d'entre nous ne les aiment pas...

Note (bis) : Cet article est un billet d'humeur.

À titre personnel, j'aime le gluten :-)
Voilà, c'est dit.

J'arrive à comprendre que d'autres n'aiment pas (le gluten).
J'arrive (aussi) à comprendre que certains/certaines aient une intolérance (au gluten).

J'arrive (même) à comprendre que cette intolérance n'est pas (que) dans la caboche.
J'arrive (tout autant) à comprendre que cette intolérance est (serait) dans les intestins...

Par contre, si les "initiés" pouvaient m'épargner la ritournelle des intestins qui seraient le deuxième cerveau...

Être intolérant au gluten ne doit pas rimer avec être fermé d'esprit.
Ça ne doit pas (non plus) rimer avec être intolérant !
On a le droit de ne pas être intolérants au gluten.

Marre de cette police de la pensée qui :
=> Vous juge si vous dites que vous aimez les glutens.
=> Vous juge si vous dites que vous êtes intolérant au gluten.

Bon, ok, ce n'est pas le même "camp" qui va vous juger...
Mais dans tous les cas, vous serez jugé...

Tout ça pour dire que j'aime les glutens :-)
Ma nana* aussi, mais c'est son corps qui ne peut pas s'encadrer les glutens.

* Rien de péjoratif. J'utilise le mot "nana" de façon affectueuse.

Voili voilou, tel est ma vision du gluten ;-)

À Lyon le 14/08/2014 par Marian - EQDD pour le blog Autisme de haut niveau.


Caroline
Bon, cet article est un billet d'humeur.
Alors on est autorisé à y répondre en fonction de notre humeur aussi?
Dans le cadre du débat sur le gluten, dire "moi j'aime le gluten", c'est comme de dire "moi j'aime l'alcool" en plein milieu d'une discussion sur la cirrhose du foie.
Et pourquoi est-ce que tu ne veux pas entendre parler du 2ème cerveau? Que ça te plaise ou non, comme tout le monde tu as un système nerveux entérique. A moins que contrairement à tout le monde, tu n'aies pas de "tripes"?! :P
Ce qui serait intéressant dans ce débat, de la part des gens que le débat énerve ou titille ou que sais-je, ce serait qu'ils disent "moi cette histoire de gluten ça m'énervait. J'ai entendu parler de la "sensibilité au gluten non-coeliaque" en long en large. Je me suis dit "c'est n'importe quoi". J'ai entendu dire que le seul moyen de la détecter à coup sûr, c'est le régime d'éviction pendant 3 mois. Alors j'ai dit chiche, pour prouver que je ne suis pas sensible au gluten, parce que j'aime le gluten.
J'ai tendance à être un peu extrémiste, en bon autiste que je suis.
J'ai dit "chiche" alors pendant 3 mois j'ai arrêté de manger des céréales. Oui, j'ai arrêté toutes les céréales, parce que j'ai entendu dire qu'il n'y a pas que dans le blé qu'il y a du gluten, alors j'ai voulu être sûr de faire les choses bien, à fond, en bon autiste que je suis.
Pas de céréales pendant 3 mois.
J'ai fait attention de manger beaucoup de choses qui calent bien le ventre parce que je suis gourmand, j'aime bien me caler le ventre. Et puis me caler le ventre, ça m'aide à gérer mon anxiété.
J'ai mangé beaucoup de pommes de terre: en purée, sautées, à l'eau, en robe des champs, au four, frites, en gratin, à l'étouffé avec des petits légumes... et beaucoup de patates douces. J'ai mangé beaucoup de bananes, à la croque ou en smoothie (avec du cacao, c'est trop bon), et même flambées.
J'ai mangé beaucoup de sarrasin, en pain des fleurs (craquottes), en flocons, et entier cuit à l'eau ou à la poêle, "pilaf", comme du riz, avec du tamari sans gluten. Je suis devenu fan du tamari. J'ai mangé beaucoup de quinoa: à la sauce tomate avec des épices ou en taboulé avec des épices. Je suis fan des épices.
Le sarrasin et le quinoa ne sont pas des céréales, j'ai vérifié.
J'aurais aussi pu manger des lentilles, des haricots rouge, des haricots blancs, des pois chiche... Bref, j'aurais pu manger des légumineuses, mais je les digère mal.
J'ai aussi mangé beaucoup de fruits, de légumes et d'oléagineux (des avocats qui calent bien le ventre et des amandes, des noix, des noisettes, de la purée d'amande blanche, de la purée d'amande complète, de la purée de sésame...) parce que j'avais peur des carences: je voulais être sûr d'avoir un bon apport en vitamines, en minéraux et en fibres.
Ma nana m'a même fait des pizzas sans gluten, avec de la pâte à pizza congelée qu'on a acheté en magasin bio. J'avoue, c'était bon.
Résultat après 3 mois: ..."
:)
isacado
Parfait ! Être ou ne pas être ... intolérant ! ^^
Anonyme
Salut,

C'est un billet d'humeur. Soit.

Comme tu le sais, je suis Asperger, diagnostiqué en bonne et due forme.

J'ai aussi la chance d'avoir un cadre (presque scientifique tant il est régulier et cela depuis des années), un cadre de repères donc, des repères physiques sur mon état de forme. Via la pratique du cyclisme, sport aux performances beaucoup plus mesurables que le foot par exemple.

J'avais pondu un article récemment sur mon Blog : http://ouvaisje.overblog.com/2014/07/sans-gluten-vegetarisme-et-forme-physique.html pour montrer à quel point l'éviction du gluten, sur moi, pouvait assez vraisemblablement pu avoir une influence très nette.

Je n'épilogue pas.

C'est juste pour apporter la modération, la tempérance, que la "vérité" n'est jamais dans les extrêmes (les humeurs ici), et qu'elle peut être suffisamment subtile pour ne pas se dévoiler aussi facilement et de manière tranchée, dans un sens comme dans l'autre évidemment (influence réelle ou pas de la consommation de gluten).

Bonne continuation !
Et bonne expérience si tu t'y lances ! :)
Christophe.
C. POPPIN's
Moi aussi, j'ai fait la cure depuis le 8 juin dernier. J'ai eu des résultats dès le départ au niveau bide, puis au niveau moral : moins grinche, plus tolérante (marrant pour une intolérante !) je me fais plaisir, je me sens plus légère (oui, j'ai maigri de 4 kgs : je n'en avait pas besoin) - c'est justement cet amaigrissement qui m'inquiète. Alors je me bourre de bananes, d'autres trucs sans gluten .... Voilà ce que j'avais à dire là-dessus - c'est mon expérience, de toute façon cette années est une mauvaise année pour le blé, tout le monde va être obligé de s'en passer de ce gluten !
Nathalie R
"On a le droit de ne pas être intolérants au gluten."

Je ne vois pas le rapport avec le droit....par contre, MDR Caroline, la comparaison sur l'alcool et la cirrhose du foie....c'est tout à fait ça !

Je ne comprends pas trop ce billet d'humeur en fait. C'est pas une question d'aimer ou pas aimer....on est intolérant, on peut le découvrir tard, une fois qu'on a installé des kilos qu'on n'arrive plus à perdre, quoi qu'on fasse, c'est mon cas. Ma fille est intolérante et pas qu'au gluten, mais à la caséine aussi (moi aussi) et il semblerait que ma mère aussi, mais elle refuse de faire le régime, parce que ça coûte cher, sauf qu'elle le paye par une santé pourrie, elle se malmène, mais elle ne veut pas avoir tort....alors tant pis pour elle, elle se déglingue, elle a le droit, mais pas de nous juger en effet. Nous on fait le régime, parfois on peut faire une entorse, mais on le paye le lendemain...ça fout les boules, le plaisir est de courte de durée....

Donc, je pense que c'est pas une question d'appréciation personnelle, on ne joue pas avec sa santé (celle de ses enfants, encore moins même !)....ou si on joue on paye les conséquences. Mais quand on est adulte, on a au moins la faculté de choisir, quand on est enfant, si nos parents ne veillent pas à notre santé, c'est pas de notre faute, mais on en paye les conséquences plus tard....malheureusement !

Bref....la vérité est ailleurs comme qui dirait.
Facebook-Article :Facebook-Blog :
Twitter-Article :Twitter-Blog :
LinkedIn-Article :LinkedIn-Blog :
Google+ Article :Abonnement chaîne YouTube :


Poster un commentaire




INCONGRUITE : Les champs marqués * sont FACULTATIFS !
*

*

*







-----------------------------------------------------





 
 

Autisme : Une part de la Neurodiversité
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
C'est un état neurologique différent faisant pleinement partie de la Neurodiversité.
À titre personnel, je suis Autiste et fier de l'être.

L'auteur du blog Autisme et Neurodiversité
Marian Giacomoni - Autiste de haut niveau - Analyste programmeur
En quête de déclics fait écho à ma quête de déclics. Cela signifie que je cherche
(c'est une Quête pour être exact) des Déclics pour avancer dans la vie.

 
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
Lien permanent : Autisme : Le gluten.
Autisme     HTML5     CSS     Google+     Sitemap     Logo Hit-Parade des sites francophones     Flux RSS