Etre autiste ce n'est pas ce que les autres croient.
 
Image bandeau masque
 
|
|
 
Avec

On ne dit pas avec autisme, on dit une personne autiste.

À titre perso, je ne suis pas avec, je suis autiste.
Je n'ai pas deux personnalités;
Une "personne" autiste et une "personne" normale.

Je n'ai qu'une personnalité et "point barre" !

------------------------------------------------------------------------------------

Fin de l'article ?
Non, cela serait trop simple :-)

Beaucoup de personnes disent avec autisme pour dissocier l'handicap de la personne.
Elles s'adressent à la personne et non à l'handicapé.

C'est plutôt respectueux en fait;
(Ça l'est carrément en fait :)

Alors que faire ?
Imposer mon propre ressenti ?
Conseiller aux personnes non autistes de faire en fonction de la personne autiste à qui elles s'adressent ?
Bonjour le conseil démago !
Quant à la lisibilité...

Pour moi, c'est personne autiste :-)
Mais avec autisme ne me froisse pas.

Alors, pour quelles raisons avoir employé "avec autisme" à la fin d'un article ?
"Une personne qui n'est pas avec Autisme.
Mais une personne Autiste."
Dolto 2

C'était une façon pour moi de rappeler que l'autisme est constitutif de ma personnalité;
Et j'y tiens !

Je n'écris pas ce postulat pour froisser les personnes qui essaieraient de dissocier le handicap de la personne.

À mes yeux, nous (tous) devons garder à l'esprit :
* Personne avec autisme : on éclipse l'aspect invalidant de l'autisme (ce qui est précurseur de la réciprocité).
* Personne autiste : On axe sur les qualités "apportées" par l'autisme.

Encore une fois :-)
Perso, je suis sans mais...
Cela ne me gênerait pas d'être avec :-)

Le respect va dans les deux sens...
En ce moment, c'est de bon ton de "taper" sur les personnes non autistes;
Vous savez, celles qui sont ni sans, ni avec...
Celles qui sont normales, en fait :-)

Mais voilà, le principe de réciprocité devrait nous obliger à accepter que l'on accepte d'être abordé de différentes manières...

Pour le coup, le problème est de "notre côté";
Et toujours (pour le coup), ce n'est pas le seul;
Problème de "notre côté".

------------------------------------------------------------------------------------

C'est toujours le même problème finalement...

On "balance" une grande idée, un grand concept et lorsqu'il s'agit de l'expliquer (le défendre), "ya" plus personnes.

Conséquences : Des personnes qui voulaient dialoguer se sentent rejetées (à juste titre);
La sensation (à juste titre) pas le rejet (qui est bête et méchant).

De blogueur star (dans la communauté web autistique), je viens de passer à blogueur parias !
La raison : avoir dévoilé qu'un autiste peut être bête et méchant.

Eh les mecs, "ya" pas que les NT sur ce créneau...
"Ya" nous aussi, et on est très fort dans cette discipline.

------------------------------------------------------------------------------------

Cher lecteur, je vous dois des explications;
Je vais vous les donner :
1) NT = NeuroTypique = Personne non autiste.
Perso, je suis contre ce terme et je suis contre son emploi.
2) "blogueur stars" : Je ne suis pas une star.
3) "blogueur paria" : Un certain nombre de personnes autistes se voient comme étant des parias;
Ce n'est pas mon cas.
4) Tu utilises "personne autiste" et "autiste" or qu'un "NT" ne peut pas dire "autiste".

------------------------------------------------------------------------------------

Ben, tu sais quoi cher lecteur,
Je n'utilise plus "NT" et toi,
Tu dis "autiste";
OK ?

------------------------------------------------------------------------------------

Récapitulons :
* Toi : PNA (Personne Non Autiste).
* Moi : Autiste.

Clair net et sans fioritures !

Je vous prie, cher lecteur, de croire en l'expression de mes respectueuses salutations,
Autiste - EQDD


Pascalou
Bonjour,
vous dites "le principe de réciprocité devrait nous obliger à accepter que l'on accepte d'être abordé de différentes manières..."
Et effectivement, je suis d'accord sur le principe sauf que dans la réalité cela se traduit trop souvent par : "accepter d'être aliéné, enchainé, soumis, formaté, conformé de différentes manières..."
Et bien malheureusement pas que pour les autistes :p

En revanche, je suis entièrement d'accord avec votre "un autiste peut être bête et méchant."
Si nous ne sommes pas capables d'intégrer cette vérité nous ne serions plus dans le dialogue ou une démarche d'intégration, d'inclusion, mais dans une guerre de pouvoir par la volonté de remplacer une norme par la nôtre... avec les mêmes dérives ostracistes.....
Beurk...
Facebook-Article :Facebook-Blog :
Twitter-Article :Twitter-Blog :
LinkedIn-Article :LinkedIn-Blog :
Google+ Article :Abonnement chaîne YouTube :


Poster un commentaire




INCONGRUITE : Les champs marqués * sont FACULTATIFS !
*

*

*







-----------------------------------------------------





 
 

Autisme : Une part de la Neurodiversité
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
C'est un état neurologique différent faisant pleinement partie de la Neurodiversité.
À titre personnel, je suis Autiste et fier de l'être.

L'auteur du blog Autisme et Neurodiversité
Marian Giacomoni - Autiste de haut niveau - Analyste programmeur
En quête de déclics fait écho à ma quête de déclics. Cela signifie que je cherche
(c'est une Quête pour être exact) des Déclics pour avancer dans la vie.

 
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
Lien permanent : Avec.
Autisme     HTML5     CSS     Google+     Sitemap     Logo Hit-Parade des sites francophones     Flux RSS