Etre autiste ce n'est pas ce que les autres croient.
 
Image bandeau masque
 
|
|
 
Idéalisme : Une erreur de raisonnement ?

Note : Cet article ne parle pas d'Autisme.
Pour quelles raisons un Autiste ne devrait-il avoir que l'Autisme dans sa vie ?

Article inspiré par la lecture de la page Wikipédia sur l'idéalisme.
Les parties encadrées par << >> sont des copier/coller de la page en question.
Lien : Wikipedia : Idéalisme (philosophie).

-------------------------------------

Qui ne s’est pas déjà entretenu avec un idéaliste ?
Qui ne sais jamais entendu dire : "Mais toi tu ne veux pas sauver les gentils petits animaux" ?

Je vais être très terre à terre : "Les gentils petits animaux" ont une place réservée dans mon assiette;
Cela s'appelle la chaîne alimentaire.

Pour en revenir à notre histoire d'idéalisme...
Qui ne s'est jamais fait juger sur un ton péremptoire ?

Bha oui, la forêt équatoriale, il faut la sauver !
Et vous, vous, vous donnez l'impression d'avoir d'autres préoccupations.

Et si, en rédigeant cet article, je m'étais fourvoyé ?
Fourvoyé dans l'analyse des idées et pas dans l'analyse de la méthode d'analyse.

Qui dit idéalisme dit méthode d'analyse et non pas idées.
Vouloir sauver la planète n'a rien à voir avec le fait de << considérer que la nature ultime de la réalité repose sur l'esprit >>.

<< considérer que la nature ultime de la réalité repose sur l'esprit >> est de l'idéalisme au sens philosophique du terme.
<< considérer que le monde externe a une existence indépendante de la conscience et de la connaissance qu'on peut en avoir >> est du réalisme au sens philosophique du terme.

Dans une certaine mesure, l'idéalisme consiste à construire la réalité sous son propre prisme.
Or la réalité est non modifiable, elle est telle quelle est.

Or modifier dans sa tête la réalité et mettre en avant le fruit de cette modification (transformation) revient à proposer aux autres quelque chose qui n'est pas réel.
Ce qui est mis en avant est une interprétation personnelle de la réalité et pas la réalité en soi.

Or partager ce que l'on tien pour réel et qui ne l'est pas revient à partager une information déjà différente de ce qu'elle était en réalité.
Les idéalistes en viennent à partager de fausses informations.

Le pire, c'est que les mécaniques sous-jacentes à l'idéalisme amènent les idéalistes à croire en leurs mensonges.
Nous nous trouvons donc fasse à des personnes sincèrement de mauvaise fois.

De toute façon, c'est moi qui ai tort...
La preuve, je ne suis pas végétarien.

Vouloir sauver la terre entière est (quelque part) noble.
C’est aussi se croire en capacité de résoudre les problèmes des autres.

Or, seul chaque individu connaît ce qui lui pose problème.
On ne connaît pas les problèmes des autres.
On peut en avoir (parfois) une vague idée, mais pas plus (et encore).
Or aider les autres sans les connaître, c'est faire des choses qui ne sont pas adaptées à leurs besoins/situation/ce qu'ils sont.

L'idéalisme consiste à s'inventer des choses et à vouloir les imposer aux autres (pour leur bien, ça va de soi).
Bon, je pense que le message est passé...

Et si nous luttions pour un monde plus juste ?
Vous savez, un monde dans lequel chacun s'autodéterminerait par lui même pour lui même.
Vous savez, un monde dans lequel personne ne viendrait dire aux autres quoi penser.

Ce monde est possible...
Il suffit juste que chacun/chacune accepte de voire la réalité en fasse sans la modifier à sa guise.

Tout ça pour dire qu'être idéaliste, ce n'est pas être une belle personne.
Être idéaliste, c'est se sentir tout puissant fasse aux autres.

L'idéalisme : Un chemin vers la maladie mentale ou juste une erreur de raisonnement ?
Tel est la question.

-------------------------------------

<< On appelle idéalisme toute théorie philosophique qui considère que la nature ultime de la réalité repose sur l'esprit, sur des formes abstraites ou sur des représentations mentales.

Du point de vue de la philosophie de la connaissance, l'idéalisme s'oppose au réalisme, qui affirme que le monde externe a une existence indépendante de la conscience et de la connaissance qu'on peut en avoir.

Du point de vue de la philosophie de l'esprit, l'idéalisme s'oppose au matérialisme, qui affirme que la réalité ultime est la matière. >>
Lien vers la page Wikipédia : Wikipedia : Idéalisme (philosophie).

Article inspiré par la lecture de la page Wikipédia sur l'idéalisme.
Les parties encadrées par << >> sont des copier/coller de la page en question.
Lien : Wikipedia : Idéalisme (philosophie).

Article rédigé à Lyon le 22/07/2014 par En quête de déclics - EQDD.


cadoret isabelle
Une fois de plus j'adore cet article ! Mais le monde possible que tu décris. .. ne serait il pas "utopiste" ? Pour le coup ? Même si je suis partante pour essayer de mettre en pratique cette belle utopie... nous ne serons pas les seuls à s'y être essayé ! Utopie ? Réalité de demain ???? ^^
Anonyme
Attention aux confusions conceptuelles concernant la vérité.
Nous n'avons en aucun cas accès aux choses en elles-mêmes, par conséquent toute l'information que nous partageons diverge de la réalité en elle-même, car nous sommes induits en erreur par nos sens et notre nature subjective et consciente (pour de plus amples informations réfère t'en à l'oeuvre d'un bon monsieur appelé Wittgenstein). De ce fait même sans être idéalistes, nous nous fourvoyons car nous sommes incapables de percevoir autre chose que ce que notre esprit est disposé à percevoir. Ce n'est pas pour autant que nous mentons, car nous sommes conscients de la relativité de nos perceptions (j'entends par là le fait que nous savons ne pas détenir LA vérité ou percevoir LA réalité mais avoir accès à une des vérités / réalités possibles, c'est-à-dire celle perceptible par l'espèce humaine.) Bref, selon ce que tu sembles dire, alors même le réaliste mentirait, puisque lorsqu'il parle, il expose une interprétation du réel inhérente à son observation subjective du réel. Or ce phénomène est normal et découle de la conscience et du langage, il ne s'agit pas de mensonge ! Le problème structurel découlant de l'idéalisme est donc, comme tu le relève d'ailleurs par ailleurs, de souvent aspirer à être érigé en dogme ou vérité absolue (or comme dit précédemment il n'existe pas de vérité absolue), ce qui est, nous sommes d'accord, éminemment délétère. A noter cependant qu'un certain nombre d'idéalistes sont juste de doux rêveurs inoffensifs cherchant à tester leurs modèles sociaux utopiques avec des volontaires, sans endoctriner personne. On pourra leur reprocher que ce type d'action n'est pas très efficace, mieux vaut chercher pragmatiquement à tendre vers des principes généraux, qui pourront au besoin être sujets à compromis.
Facebook-Article :Facebook-Blog :
Twitter-Article :Twitter-Blog :
LinkedIn-Article :LinkedIn-Blog :
Google+ Article :Abonnement chaîne YouTube :


Poster un commentaire




INCONGRUITE : Les champs marqués * sont FACULTATIFS !
*

*

*







-----------------------------------------------------





 
 

Autisme : Une part de la Neurodiversité
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
C'est un état neurologique différent faisant pleinement partie de la Neurodiversité.
À titre personnel, je suis Autiste et fier de l'être.

L'auteur du blog Autisme et Neurodiversité
Marian Giacomoni - Autiste de haut niveau - Analyste programmeur
En quête de déclics fait écho à ma quête de déclics. Cela signifie que je cherche
(c'est une Quête pour être exact) des Déclics pour avancer dans la vie.

 
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
Autisme     HTML5     CSS     Google+     Sitemap     Logo Hit-Parade des sites francophones     Flux RSS