Etre autiste ce n'est pas ce que les autres croient.
 
Image bandeau masque
 
|
|
 
"il y a des sujets sur lesquels on ne plaisante pas" a tué

Appel au désaccord ? Ce qui n'est pas compris fait peur.

Toute différence quelles qu'elles soient fait peur.
Ne pas comprendre l'autre.
Ne pas percevoir les raisons qui l'amènent à tenir tels ou tels propos.
Et puis, qu'est-il en train de faire ?

Ces incompréhensions sont source de jugement de valeur.
L'autre serait malsain, la preuve, il ne nous ressemble pas.

À cet autre qu'il soit journaliste, religieux, militant associatif, politique, poète, clochard, homosexuel, rival amoureux...
Celui dont les raisons nous échappent n'a pas toute sa raison.
Il est impératif de mettre fin à ses divagations (ne serait-ce que pour son bien).

Pour se faire, il y a l'intimidation !
Si cela ne marche pas ?
Il y a d'autres moyens...

Ne pas se comprendre les uns les autres, est-ce aussi dramatique que ça ?
En soi, ce n'est pas grave.

Ce qui est grave, par contre, c'est d'imputer des raisonnements qui ne sont pas les siens à celui qui pense différemment.

Ce qui est grave, c'est d'essayer de le mettre dans le droit chemin.

Ce qui est grave, c'est notre pudibonderie intellectuelle (vous savez, celle qui nous amène à créer de grandes règles que l'on est convaincu soit même de respecter).

Ce qui est grave, c'est la morale (il ne fallait pas dire ça, il ne fallait pas dessiner ça, il ne fallait pas me chercher...).

L'hérétique n'avait qu'à changer !
L'artiste n'avait qu'à se taire !
Le militant n'avait pas à dire ce que personne ne voulait entendre.

Notre société sous couvert de respect et de tolérance est devenue excluante.
=> Il ne fallait pas choquer !

Combien de personnes se sont trouvées rejetées parce qu'elles caricaturaient des sujets sur lesquels on ne doit pas rire ?
=> On ne peut rire de tout !

Alors qui a tué ?
=> Ceux qui avaient une arme dans les mains.

Qui a armé les détraqués ?
=> Nous tous.

Ce qui c'est passé doit être un électrochoc !

Pour les personnes ne comprenant pas mon article :
C'est en reprochant aux personnes qui font des caricatures de faire de l'humour sur des sujets sur lesquels "on ne doit pas plaisanter" que nous nous sommes perdus.
C'est en condamnant (à demi mots certes) les caricatures sur les religions, les ethnies (réelles ou présupposées), les handicaps... que nous avons ouvert une brèche dans notre liberté d'expression.

Les journalistes de Charlie Hebdo et les policiers en ont payé le prix fort.
C'est notre lâcheté qui leur a donné la mort.
C'est notre goût du politiquement correct qui leur a donné la mort.





Marian Giacomoni
Autiste de haut niveau
Secrétaire de SATEDI
Membre d'Aut'Créatif
Militant pour l'acceptation de la différence et de la normalité


Anonyme
Complètement d'accord !
Facebook-Article :Facebook-Blog :
Twitter-Article :Twitter-Blog :
LinkedIn-Article :LinkedIn-Blog :
Google+ Article :Abonnement chaîne YouTube :


Poster un commentaire




INCONGRUITE : Les champs marqués * sont FACULTATIFS !
*

*

*







-----------------------------------------------------





 
 

Autisme : Une part de la Neurodiversité
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
C'est un état neurologique différent faisant pleinement partie de la Neurodiversité.
À titre personnel, je suis Autiste et fier de l'être.

L'auteur du blog Autisme et Neurodiversité
Marian Giacomoni - Autiste de haut niveau - Analyste programmeur
En quête de déclics fait écho à ma quête de déclics. Cela signifie que je cherche
(c'est une Quête pour être exact) des Déclics pour avancer dans la vie.

 
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
Autisme     HTML5     CSS     Google+     Sitemap     Logo Hit-Parade des sites francophones     Flux RSS