Etre autiste ce n'est pas ce que les autres croient.
 
Image bandeau masque
 
|
|
 
Psychanalyse de la psychanalyse

Cet article ne concerne pas que l'autisme.
J'ai décidé d'élargir mon champ de vision en ne me cantonnant plus qu'à l'autisme.
Tout en restant fidèle au principe de spécialité, j’opère une ouverture :-)


Analyse de la psychanalyse
La psychanalyse, lorsque nous regardons ce qu'elle est originellement, nous constatons que c'est une somme de techniques pour comprendre (écouter) ce que notre subconscient a à nous dire.
Cela passe par l'analyse des rêves, l'analyse des ressenti et des émotions.
De prime abord cela parait être positif; Soyons franc, cela paraît même être une bonne idée.

Mon article ne concernera donc pas le bien fondé d'apprendre à écouter son subconscient (guidé ou non par un professionnel); Il concernera l'étude de la fiabilité et de la qualité d'une des techniques employées pour atteindre cet objectif : la psychanalyse.
Est-ce que la psychanalyse est une méthode valable (ayant sa place dans un arsenal de prise en charge) ?

La psychanalyse se présente comme étant la technique de communication de soi même vers soi même.
La question intéressante est la suivante : pour quelles raisons, la psychanalyse aurait de fait un monopole ?
Une autre question concerne la fiabilité, la qualité, la non dangerosité de la méthode psychanalytique.


Psychanalyse : le vif du sujet
Le prime abord une méthode qui consiste à écouter son subconscient est à mon avis une bonne méthode et soyons franc cela donne l'impression d'ouvrir des porte.
C'est là où se trouve l'ERREUR !
L'idée sous-jacente (l'objectif) peut être bonne, cela ne fais pas de la méthode une bonne méthode.
Méthode qui plus est, s'adresse à des personnes en situation de vulnérabilité (on ne va pas chez un psy parce que tout va bien).
Méthode qui plus est (encore), peut être délétère.


Soyons rationnel
Ce que je vous propose, cher lecteur, c'est que nous dissocions l'objectif (vouloir écouter son subconscient) de la façon de l'écouter (la technique employée).


Psychanalyse : la technique
La technique consiste à mettre des mots sur ce que l'on ressent.
Les personnes ayant des problèmes (problématiques, vous avez dit problématiques ?) psychologique sont ainsi amenées à disserter au sujet de leur psyché.
Le but est de s'améliorer sur le plan humain et d'atteindre un certain apaisement.
Arriver à se comprendre, se connaître et à s'accepter tel que l'on ait.
Le problème est que la communication avec son subconscient semble ne pas forcément avoir eu lieu avant ou avoir été troublée. La raison est la suivante : Le conscient prend le pas sur le subconscient.
Le rationnel prends le pas sur le subconscient.


La force du conscient (le réfléchit, l'analytique) sur le subconscient
Utiliser les mots, c'est à dire le langage verbal, c'est à un moment utiliser le conscient (la réflexion).
Or le conscient prend le pas sur le subconscient...
En d'autres termes nous renforçons le conscient dans sa prise d’ascendant (du sens prendre le pas) sur le subconscient.
Le subconscient a donc encore moins de place.
Il apparaît évident que nous sommes allé à l'opposer de l'objectif que nous a que nous étions fixé : Inviter le subconscient à s'exprimer.


Psychanalyse : Les conséquences
Chez une personne qui n'a pas de problème, cela en crée. La personne devient peut à peu coupée de son subconscient dans la mesure où celui ci ce vois mis de côté (inhibé) par la stimulation volontaire de son conscient par la personne utilisant les techniques psychanalytiques.
Chez la personne qui rencontre des problématiques psychologiques et non psychiatrique, cela renforce la coupure de la personne et de son subconscient.
Nous sommes donc devant des effets néfaste.


Que faire ?
Une technique qui ne marche pas (qui n'arrive pas à attendre son objectifs de rétablir la communication entre la personne et son subconscient) me parais à minima être inefficace.


Soyons responsables
Ce n'est pas parce que méthode ne marche pas (la psychanalyse) qu'il faudrait jeter les objectifs avec l'eau du bain.


Psychanalyse : Le mot du Dr Maboul autisme
<< En bannissant la psychanalyse, c'est la psychothérapie institutionnelle dans son ensemble que l'on met sur la sellette.
Les patients psychotiques doivent utiliser les mots pour s'en sortir.
Un fous qui parle étant un fou moins malade qu'un fou qui ne parle pas. >>
( Dr Maboul )

Note : Le Dr Maboul est un personnage de fiction créé pour dénoncer certaines dérives et dérapages du système de soins.

Le site officiel du Dr Maboul : Dr Maboul.


Psychanalyse = Danger ?La psychanalyse est une collection de techniques parmi d'autres.
Ils s'avère qu'elle ne rempli pas ses objectifs et pire, en éloignant les personnes de leur subconscient, elle fait l'exact opposé de ce quelle prétends réaliser.
La psychanalyse a été abandonné dans moult pays dans le monde.
A nous d'en faire de même (c'est une question de santé publique).


Marian Giacomoni
Autiste libre de l'être

P.S 1 : Pour toutes questions, débats, commentaires, je suis joignable sur mon email : eqdd[at]en-quete-de-declics.fr
P.S 2 : Une technique qui ne marche pas, on la laisse de côté.

P.S 3 : Seules des personnes diplômées en psychologie, psychiatrie, neurologie, etc devraient avoir le droit de se trouver fasse à un publique vulnérable.

P.S 4 : Un article et une vidéo sur l'autisme et la psychanalyse : Autisme : Psychanalyse et Préjugés.


Facebook-Article :Facebook-Blog :
Twitter-Article :Twitter-Blog :
LinkedIn-Article :LinkedIn-Blog :
Google+ Article :Abonnement chaîne YouTube :


Poster un commentaire




INCONGRUITE : Les champs marqués * sont FACULTATIFS !
*

*

*







-----------------------------------------------------





 
 

Autisme : Une part de la Neurodiversité
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
C'est un état neurologique différent faisant pleinement partie de la Neurodiversité.
À titre personnel, je suis Autiste et fier de l'être.

L'auteur du blog Autisme et Neurodiversité
Marian Giacomoni - Autiste de haut niveau - Analyste programmeur
En quête de déclics fait écho à ma quête de déclics. Cela signifie que je cherche
(c'est une Quête pour être exact) des Déclics pour avancer dans la vie.

 
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
Autisme     HTML5     CSS     Google+     Sitemap     Logo Hit-Parade des sites francophones     Flux RSS