Etre autiste ce n'est pas ce que les autres croient.
 
Image bandeau masque
 
|
|
 
Un homme seul même en groupe

Un homme seul même en groupe

Ne pas savoir déchiffrer les phénomènes de groupes, un crime ?

Autisme : une autre lecture
Autisme, l'art d'être seul même entouré.
Autisme, philosophie de la non-compréhension des phénomènes de groupes.
Autisme, le besoin d'accéder à l'ensemble des paramètres pour hyper intellectualiser les situations.

Autisme, pour s'en sortir, l'impératif de décider en considérant que les inconnues ne doivent pas forcément être résolues.
Autisme, ne pas mettre son affect lors des "tornades groupe".
Autisme, conscientiser le fait que "si les autres sont là", c'est qu'ils désirent faire partie de notre bulle au sens commun du terme.

Autisme, savoir qu'il n'y a pas que les autistes à se voire mis en minorité dans un groupe.
Autisme, pouvoir quitter un groupe que l'on n’estime pas forcément correct avec soi.
Autisme, savoir dire Zut et s'imposer !


Dr Maboul Autisme : les autistes n'ont pas leur place dans des groupes
<< Quelle est la place des personnes autistes dans des groupes de personnes non autistes ?
La réponse est simple : ces personnes-là n'ont pas leur place ! >>
( Dr Maboul )


Marian Giacomoni
Nous nous devons (à nous-mêmes, en tant qu'êtres humains) de faire respecter notre place !
L'autisme n'enlève aucune part d'humanité et n'en rajoute pas non plus.


Déboires de groupes
Je pense que cela c'est perçu dans la communauté.
J'ai été victime d'un phénomène de groupe.
Après un temps de non-réaction de ma part (j'étais un "chouia" sonné), j'ai commencé à isoler le factuel de l'émotionnel.

L'émotionnel (la peur d'être rejeté) amène à être (trop) conciliant ce qui se retourne contre la personne.
Nan, mais tu te rends compte, tu n'es pas du tout conciliant, mais alors pas du tout !
Ma réponse : Zut !

Oui, vous avez bien lu : Zut !
Se respecter passe (aussi) par se faire respecter.

Bref, je n'ai pas à faire les frais d'un quelconque mouvement de groupe.


Ne pas savoir déchiffrer les phénomènes de groupes, un crime ?
Non.
C'est ne pas travailler sur l'amélioration de la lecture de ces mécanismes qui est un crime.

Soyons clairs, ce n'est pas la faute de la victime.
Soyons clairs (aussi), c'est à chacun/chacune d'entre nous de faire en sorte de ne plus être exposé à certains mécanismes.


Etre en mesure d'avancer malgré des éléments manquants
Ne pas avoir tous les éléments en mains ne doit pas empêcher d'avancer.
Soyons clairs (encore), personne n'a "tous les éléments" en main.
Soyons clair (encore et toujours ;-) ), dans la vie nous avons tous des buts, des objectifs, ne laissons pas les autres personnes nous en détourner.
Alors, "tous les paramètres en main" ou pas, à nous de ne pas perdre notre objectif/nos objectifs de vue.

En ce qui me concerne, l'objectif était d'avancer sur l'organisation de la conférence du 12 décembre.
Malgré certains propos blessants et certains actes de rejet à mon encontre, j'ai gardé le cap.
Je ne dis (écris, en fait) pas que j'ai bien vécu ces moments, j'écris juste que si j’avais abandonné le projet qui me tient à coeur, je n'aurais tout de même pas réussi à conserver ma place dans le groupe (c'est le principe d'être victime de mécanismes de groupe).
Ho et puis Zut, devoir abandonner ce que l'on construit pour garder ses "amis" ? Ce ne sont pas des amis.
L'amitié n'est vraie que lorsqu'aucune contrepartie n'est demandée.

L'adage "il vaut mieux être seul que mal accompagné" est à mes yeux véridique.


Un homme seul même en groupe
Seul ?
En fait non.

En groupe ?
Pas forcément.

Seul ou pas ?
Je ne sais pas.

Il y a une chose, que je sais : je ne suis pas seul.
Je m'en suis rendu compte de par les soutiens que j'ai reçus pour l'organisation de l'évènement.

Donc seul ou pas seul ?
Le fait que je me sois senti seul ne veut pas dire que je l'étais.
Cette conclusion m'a énormément coûtée sur le plan émotionnel.


La communication : un apprentissage comme les autres ?
Quand on ne sait pas, on ne sait pas...
Je pense que certains déficits communicationnels amènent à être "plus facilement" victime de mécanismes de groupes.

Pour moins se faire avoir, il y a des pistes à explorer :
=> Groupes d'habiletés.
=> TCC (thérapies cognitivo comportementales).

Une bonne nouvelle pour "finir" l'article :
Le montage du projet est quasiment bouclé.
Une salle est gracieusement mise à notre disposition :-)
Les intervenants sont dans les starting-blocks.

Ton projet, ne serait-il pas une conférence ?
Oui.

Et il y a des personnes que tu estimais proche qui ont essayé de faire capoter le projet ?
Oui.

Tu vas leur faire payer ?
Non.
Je ne me suis pas investi dans le tissu associatif pour "faire payer".
Je leur souhaite bonne continuation (sans moi).

Tu ne vas rien faire ?
Je me concentre uniquement sur mes projets.
Pas de temps à consacrer aux histoires, l'important, c'est d'avancer.

Bref, ce qui compte, c'est que le projet soit en train de se concrétiser :-)


Lyon - Conférence - Autisme
J'ai le plaisir de vous annoncer que le 12 décembre à Lyon, se déroulera la conférence sur l'autisme.

Et elle abordera quel thème cette conférence... ? Parce que, "conférence sur l'autisme", c'est moyen, t'en conviens ? Hein ?
Le thème sera mentionné sur l'affiche.

Et elle est ou cette affiche ?
Je ne manquerais pas de la publier en temps et en heure (elle est en cours de finalisation).


Marian Giacomoni
"L'autisme est un mode de fonctionnement cognitif différent qui une fois comprit devient une force et un art de vivre".

Le 11/11/2015 à Lyon.


Facebook-Article :Facebook-Blog :
Twitter-Article :Twitter-Blog :
LinkedIn-Article :LinkedIn-Blog :
Google+ Article :Abonnement chaîne YouTube :


Poster un commentaire




INCONGRUITE : Les champs marqués * sont FACULTATIFS !
*

*

*







-----------------------------------------------------





 
 

Autisme : Une part de la Neurodiversité
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
C'est un état neurologique différent faisant pleinement partie de la Neurodiversité.
À titre personnel, je suis Autiste et fier de l'être.

L'auteur du blog Autisme et Neurodiversité
Marian Giacomoni - Autiste de haut niveau - Analyste programmeur
En quête de déclics fait écho à ma quête de déclics. Cela signifie que je cherche
(c'est une Quête pour être exact) des Déclics pour avancer dans la vie.

 
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
Lien permanent : Un homme seul même en groupe.
Autisme     HTML5     CSS     Google+     Sitemap     Logo Hit-Parade des sites francophones     Flux RSS