Etre autiste ce n'est pas ce que les autres croient.
 
Image bandeau masque
 
|
|
 
Anciens amis

Bonjour,

Un débat très constructif sur Atoute.org m'a inspiré l'article suivant.

Un jour, alors que j'étais dans mes démarches diagnostiques autisme, ma Maman, lors d'une conversation par mail avec une amie de la famille, lui dévoila les démarches en question.


Quelques mois plus tard, ma Maman prit la décision d'inviter S (l'amie en question) et S" (la fille de S) dîner un soir à la maison.
Note : S" est la fille de S.
S" fut une amie d'enfance (très proche).

S et S" qui jusqu'alors ne m'avaient jamais parlés lentement, se sont mises à le faire.

Pour quelles raisons l'ont-elles fait à ce moment et pas avant ?

Tout simplement parce qu'avant elles ne savaient pas pour mon autisme (moi non plus d'ailleurs).

Moralité : l'autisme rend con !

Cette réponse ne vous va pas ?
Moi non plu !

S et S" pensaient me respecter en me parlant doucement.
C'est un fait indubitable.

Ce sentaient t'elles sur leur petit piédestal tel des parangons de vertu (moi, je suis respectueuse (la preuve, je lui parle lentement)) ?
Oui, et là aussi c'est indéniable.

Quand la bêtise rencontre l'ignorance,
Cela donne des anciens amis.

Non point que je fusse rancunier;
Depuis ce moment, je ne vois pas ce que je pourrai lui dire à S".
Ça me désole, mais c'est ainsi.

Alors, que faire face à une personne que l'on sait autiste ?
Rien !
Ou plutôt rester soi-même.

Trop marquer le respect donne une caricature de celui-ci avec tout ce que cela implique sur le plan psychosocial des deux côtés.
Ne pas le marquer, c'est ne pas faire la différence entre une personne autiste et une personne normale. C'est l'indifférence !

Si vous êtes indifférents à mon autisme, c'est que vous avez de la considération pour moi.
La pire des choses qui pourrait m'arriver est que l'on me colle une étiquette.

Je clôturerai cet article sur l'importance du diagnostic : Rapport aux autres.

Bien cordialement,
EQDD.

P.S: J'ai pardonné à S".



Rapsody
Bonsoir EQDD,
On m'a souvent reproché ici d'agresser les gens.
En fait, je suis convaincue que je n'ai jamais fait de mal à personne.
Mais il y a un quelque chose dans la société qui fait que les gens se mêlent de la vie des autres.
Le lien avec ton article: les gens se comportent souvent avec les autres au sein d'un carcan de bonne conscience.
J'ai envie de leur dire: foutez moi la paix, ce n'est pas à vous que je parlais.
S" et S' ont tant peur, non pas de blesser, mais de perdre leur image de "bonne personne", qu'elles ont adapté un comportement stéréotypé.
Elles n'étaient pas en contact avec toi alors, mais avec l'image que tu représentais.
Elles sont devenues une image elles memes.
Il n'y avait alors plus de relation, de leur fait.
Un comble, tenant compte de ce dont il s'agit.
Pardonner ? c'est un tout, dans un espace continu, il n'y a pas de avant, de apres, c'est ainsi.
Il faut courageusement maintenir cette relation avec les autres, en étant soi meme, pour atteindre l'autre.
Elles avaient surement tres peur.
isacado
Ma fille est lourdement handicapée mais pas autiste, et pourtant un "foutu" caractère !! Sais dire un gros mot pour exprimer que l'autre fait plus que l'ennuyer ;-) !

Alors que ce mot est intelligible ! Alors qu'elle l'exprime à bon escient ! Alors qu'elle y met toute la conviction nécessaire. . Certains préfèrent penser qu'ils n'ont pas bien compris ! Lol. Certains préfèrent penser que ce mot n'est pas utilisé à dessein ! Et plus ils lui refusent l'idée de l'expression de son mécontentement plus elle y met de conviction à le dire ! Au point de m'en rendre "presque" gênée. .. en fait elle leur montre à quel point ils sont "cons" de ne pas la vouloir capable d'être insolente ! (elle le dit exclusivement aux adultes qui l'obligeraient à faire une action) et chaque fois je me dis... un handicapé n'est pas respecté tant que l'on ne peut imaginer qu'il est mal élevé, qu'il peut être désagréable autrement que dans ce qu'on lui conc soit, il supporte mal son handicap c'est pour cela qu'il est désagréable !

Avons nous déjà entendu dire à propos d'un handi c'est un pauvre con d'Handicapé ? Alors que nous l'entendons de tout autre singularité ! Pauvre connecter de bonne femme, pauvre con de breton...etc... donc tant que l'on entendra pas ces "jolis" mots accrochés l'un à l'autre. .. nous ne pourrons croire à l'égalité ! Lol
Marianne
Laisse leur le temps de s'adapter, elles aussi, il faut qu'elles digèrent les informations qu'elles viennent d'avoir sur toi; ça va passer, elles vont redevenir naturelles, surtout si vous êtes appelés à vous revoir. Pas la peine de prendre la mouche! C'est par méconnaissance, et c'est aussi à toi de dire comment tu as envie qu'on soit avec toi.
Facebook-Article :Facebook-Blog :
Twitter-Article :Twitter-Blog :
LinkedIn-Article :LinkedIn-Blog :
Google+ Article :Abonnement chaîne YouTube :


Poster un commentaire




INCONGRUITE : Les champs marqués * sont FACULTATIFS !
*

*

*







-----------------------------------------------------





 
 

Autisme : Une part de la Neurodiversité
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
C'est un état neurologique différent faisant pleinement partie de la Neurodiversité.
À titre personnel, je suis Autiste et fier de l'être.

L'auteur du blog Autisme et Neurodiversité
Marian Giacomoni - Autiste de haut niveau - Analyste programmeur
En quête de déclics fait écho à ma quête de déclics. Cela signifie que je cherche
(c'est une Quête pour être exact) des Déclics pour avancer dans la vie.

 
L'Autisme, ce n'est pas ce que les autres croient.
Lien permanent : Anciens amis.
Autisme     HTML5     CSS     Google+     Sitemap     Logo Hit-Parade des sites francophones     Flux RSS